opération des seins

Opération des seins : quelle prise en charge peut-on espérer ?

La chirurgie esthétique de la poitrine, qu’il s’agisse d’une réduction, d’une augmentation ou d’un rehaussement, est très coûteuse. Si vous n’avez pas les moyens de débourser quelques milliers d’euros, sachez que vous pouvez espérer un remboursement de la part de l’assurance maladie, et de certaines mutuelles. Faisons le point sur les conditions de prise en charge.

Quels sont les différents types d’opération des seins ?

Selon le problème rencontré par la patiente, les interventions chirurgicales des seins sont les suivantes :

  • Augmentation
  • Réduction
  • Rehaussement
  • Lifting

L’augmentation concerne les femmes qui souhaiteraient augmenter le volume de leur poitrine. Il arrive que la glande mammaire ne soit pas développée, ce qui crée un déséquilibre entre la taille des seins de la personne concernée et sa silhouette globale.

La réduction, quant à elle, s’adresse aux personnes qui ont une trop forte poitrine. Cela entraîne des problèmes de dos, des essoufflements, un affaissement progressif de la poitrine et un inconfort au quotidien.

Le rehaussement est souvent demandé par des femmes après une grossesse, un allaitement, ou tout simplement parce qu’avec l’âge, la poitrine perd en fermeté. On parle de « ptôse mammaire », ou d’affaissement. Cette opération de rehaussement de la poitrine peut être combinée avec une augmentation ou une réduction mammaire.

Lire + :  Comment nettoyer un moteur essence ?

Le lifting mammaire, quant à lui, consiste à retirer un excès de peau présent sur les seins. Il est demandé en général après une perte de poids importante ou suite à un allaitement.

chirurgie esthétique de la poitrine
chirurgie esthétique de la poitrine

Dans quels cas une réduction mammaire est-elle prise en charge ?

La réduction est remboursée si le chirurgien retire au moins 300 grammes de glande mammaire de chaque côté.

Lire aussi : Comment être prise en charge pour une abdominoplastie ?

Dans quels cas une augmentation mammaire est-elle prise en charge ?

Dans le cadre d’une augmentation mammaire, le médecin peut faire une demande de remboursement à l’assurance maladie, si la patiente est concernée par l’un des problèmes suivants :

  • Asymétrie importante entre les deux seins (au moins un bonnet d’écart)
  • Hypotrophie (le sein n’atteint pas le bonnet A)
  • Hypoplasie (pas de glande mammaire)
  • Ablation du sein à la suite d’un cancer (on parle alors de chirurgie reconstructrice)
  • Seins tubéreux (malformation affectant l’aréole, le mamelon et la taille des seins)
augmentation mammaire
augmentation mammaire

Comment s’y prendre pour obtenir un remboursement de la part de sa mutuelle et/ou de l’assurance maladie ?

Le médecin remet à la patiente un formulaire de demande de prise en charge. Il ne le fait que s’il juge que le remboursement est légitime. La patiente devra alors envoyer le formulaire à l’assurance maladie, par lettre recommandée. Si elle ne reçoit pas de réponse dans les trois semaines, c’est que sa demande est acceptée.

Il est possible qu’un médecin-conseil de l’assurance maladie demande à examiner la patiente pour s’assurer du bien-fondé de la prise en charge.

Lire + :  123 impression : sont-elles accessibles aux particuliers ?

Si votre dossier est refusé, il est possible de demander qu’il soit examiné de nouveau. Vous avez deux mois pour le faire.

Qu’en est-il des dépassements d’honoraires pratiqués par certains chirurgiens ?

Dans les cliniques privées, les chirurgiens pratiquent souvent le dépassement d’honoraires. Ces frais supplémentaires ne sont pas pris en charge par l’assurance maladie mais ils peuvent d’être par certaines mutuelles. Renseignez-vous !

Notez cet article
Sylvie

36 ans. Ma passion ? Trouver de bonnes idées et des astuces pour rendre le quotidien plus simple. Vous recherchez un site bourré d’infos et de conseils ? Vous l’avez trouvé ! Je vous propose de booster votre vie quotidienne !